Que faut-il faire ?

1) Utiliser du matériel propre. Souvent il reste du mix dans votre pistolet qui a eu le temps de moisir. Cela suffira à  contaminer votre prochaine fabrication. Veillez à vérifier la propreté des bassines, tables à  bouillette, tamis et matériel de cuisson.

2) Travaillez avec des mains propres. N'hésitez pas à  vous les laver entre chaque manipulation.

3) Les farines qui composent votre mix ne doivent être de première qualité. Elles sont souvent à l'origine de moisissures. Après utilisation, vous devez les conserver dans des récipients à tanches à l'abri de l'humidité.

4) Attention si vous décidez d'introduire des graines grasses broyées dans votre mix, vous devrez les congeler pour garder toutes leurs propriétés. Les graisses qu'elles contiennent s'oxydent et se dénaturent très vite. Lorsque vous ouvrez un paquet de cacahuètes sous vide, elles ont un goût agréaable. Par contre si vous les laissez à l'air libre, vous pourrez constater qu'après seulement une journée leur goût à considérablement modifé. Il en est de même pour la majorité des graines grasses. Elles sont très efficaces à  conditions de les préserver de l'oxydation.

5) Laissez bouillir votre eau de cuisson quelques minutes avant de faire cuire vos bouillettes. Ainsi vous serez certain d'avoir une eau qui ne sera pas souillée.

6) Au cours de la cuisson qui je vous le rappelle doit être d'une durée minimale, la couche superficielle de vos bouillettes est délavée. C'est à  dire qu'une partie du conservateur est passé dans votre eau de cuisson. Au cours du sèchage, vous risquerez de voir apparaître des moisissures. Afin d'éviter ce genre de problème, il vous suffit de réaliser un enrobage avec un peu de conservateur et d'arôme lorsque vos bouillettes sont bien égouttées pour compenser les pertes de la couche superficielle.

7) Le sèchage doit se faire dans une pièce aérée à température ambiante. Veillez retourner vos bouillettes régulièrement pour éviter les accumulations d'eau dans une partie de la bouillette car cela provoque leur éclatement.

8) Certaines conditions météorologiques ne favorisent pas le temps de sèchage et augmentent considérablement les risques d'oxydation et d'apparition de moisissures. Tant que votre bouillette n'a pas atteint des degrès d'humidité minimale les bactéries risquent de se développer. Elles trouvent tout ce qui est nécessaire à  leur développement dans la bouillette : eau + protéines. Si vous vous trouvez dans de telles conditions, il faut accélérer le sèchage par ventilation.

9) Le stockage des bouillettes est également très important. Il faut éviter les récipients étanches si vous ne contrôler pas votre humidité résiduelle. Il risque de se produire des phénomènes de condensation dans votre récipient dus à  des différences de température. Il est préférable de les stocker dans des boites en carton, ce dernier jouera le rôle de régulateur.

LES CONSERVATEURS GUERL
Que se passera t- il si vous n‘utilisez pas de conservateur :

1) Vous risquez de perdre votre production et le fruit de votre travail.

2) Si vous utilisez des bouillettes moisies pour l'amorçage ou pour l'eschage, votre partie de pêche se terminera sûrement par un capot.

3) Les moisissures sont visibles mais l'oxydation ne l'est pas. Cette réaction chimique a pour effet de dénaturer le goût de vos bouillettes comme cela se produit avec une amorce par temps chaud. On dit qu'elle tourne ! L'utilisation de notre conservateur vous évitera ces désagréments et vous permettra de pêcher en toute quiétude. Cependant il faut éviter au maximum les contaminations bactériennes pour ne pas sur doser en conservateur.

CONSERVATEUR GUERL : Cette formulation vous assure une conservation de longue durée de vos bouillettes. Il n'apporte pas d'odeur ou de goût parasite. Le conservateur doit être mélangé aux oeufs à  raison de 20 ml pour 500 g de mix. Si vous désirez pratiquer un enrobage après cuisson 5 ml de conservateur sont suffisants pour 1 kg de bouillettes.